Quand et Comment changer les plaquettes de freins de sa moto ?

Le système de freinage de nos motos est un élément important de la mécanique de la moto et pour notre sécurité. Il va de soi qu’il est nécessaire d’y apporter une attention toute particulière et de vérifier régulièrement l’usure de ses plaquettes de frein.

Nous allons voir dans cet article, quand et comment changer des plaquettes de frein.

Quand ?

Ca dépend ! C’est en grande partie en fonction de la façon dont vous roulez et de la qualité des plaquettes utilisées (tendres ou dures).

La plupart des plaquettes possèdent une rainure centrale qui fait office de témoin d’usure. Quand le fond de la rainure est proche, il est temps des les changer. Il sera aussi nécessaire d’effectuer un changement si vos plaquettes n’assurent plus un freinage correct suite à des freinages trop violents qui peuvent « glacer » la surface de la garniture et ainsi en réduire considérablement leur efficacité.

Comment ?

Ca y est, vous avez décidé de les changer vous même : pas d’inquiétude, ce n’est pas très compliqué, c’est à la portée de tout bricoleur averti et ne nécessite que peu de matériel.

Nous ajouterons bientôt des photos pour faciliter la compréhension

L’opération consiste donc à sortir l’étrier de frein du disque, en retirant les boulons, puis de retirer les plaquettes en retirant les axes.

Tout d’abord, commencer par dévisser les boulons à l’aide d’une clef ou d’une douille de 12.

Une fois que l’étrier est libre et retiré du disque, vous pouvez maintenant dévisser et retirer les axes de maintien des plaquettes à l’aide d’une clef Allen n°5.

A partir de maintenant, il vous suffit simplement de retirer vos plaquettes usagées de l’étrier, puisque celles-ci ne sont plus maintenues.

Il est évident que le logement des plaquettes est un nid propice à toutes les saleté (poussières de plaquettes, boues, graisse, etc …), il est donc d’usage de bien nettoyer cet emplacement tout en faisant extrêmement attention au deux pistons de l’étrier (au centre sur les photos).

Nous vous conseillons d’utiliser des produits du commerce tel que du nettoyant frein spécialement prévu à cet effet.

Ca y est, vous venez de réaliser le plus gros du travail.

Maintenant, nous allons tout remonter avec un jeu de plaquettes flambant neuf !

Il sera peut être nécessaire de repousser les 2 pistons dans leur logement. En effet, les plaquettes neuves ayant plus de garniture, demandent plus de place pour enlacer le disque. Repousser alors à l’aide de vos doigts les pistons dans leur logement.

Insérer les deux plaquettes dans l’étrier, garnitures face à face et remonter les axes de maintien et de guidage en veillant bien à ce qu’ils passent correctement par les orifices des plaquettes prévus à cet effet.

Voilà, maintenant remettez l’étrier à son emplacement d’origine avec une plaquette de chaque coté du disque.

Revisser les boulons et les axes de maintien, sans trop forcer, ce n’est pas la peine d’y aller comme une brute.

Il ne vous reste plus qu’à « pomper » plusieurs fois le levier de frein, afin de remettre les pistons en contact avec les plaquettes et les plaquettes avec le disque.

C’est fini !

Conclusion

Il faut impérativement roder ses plaquettes de frein pour éviter tout glaçage de la garniture. Donc durant les 100km suivant le remplacement, adopter un freinage « cool », pas de coup de patin, pas de freinages prolongés, ni de « stoppies » de la mort …

Le remplacement des plaquettes de votre tréteau vous a demandé environ 30min. Comme vous avez pu le constater, c’est une opération très simple accessible quasiment à tous. Vous réaliserez ainsi une économie substantielle sur la main d’oeuvre et vous serez sûrement fier de vous et surtout d’avoir … mis les mains dans le cambouis !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *